Comment créer une entreprise

Une idée : une entreprise

De nos jours, ce que nos amis anglosaxons appellent le « self employment » prend tout son sens. Créer sa propre entreprise, être son propre employeur pour traduire l’expression anglaise apparaît comme quelque chose de conceptuel, et pourtant, rien de plus simple ! Du moins, en respectant quelques règles, et quelques préceptes, en cernant bien son projet, de manière réaliste, il est assez facile de démarrer son activité. Cela prend tout son sens car aujourd’hui la stabilité de l’emploi disparaît presque complètement. Autant au niveau privé et social, on peut facilement avoir plusieurs vies, qu’au niveau professionnel il devient rare de rester dans la même entreprise ou secteur toute sa vie. On voit beaucoup de nos jours des exemples de reconversions réussies qui sont possibles grâces aux outils modernes, à la formation ou bien par obligation. Les choses changent plus rapidement de nos jours, et le monde professionnel n’est pas épargné : on se forme à l’âge de 18 ans, mais qui peut prédire quel métier on va exercer à 30, seulement 12 ans plus tard : personne. Aussi si la stabilité de l’emploi ne s’observe plus, à part dans les administrations, il est tout à fait possible de créer sa propre entreprise, et faire en sorte que la stabilité de son activité professionnelle ne dépende que de soi meme. Je suppose que si vous êtes en train de lire cet article, c’est que l’administration n’est pas votre ambition. Car même s’il est vrai qu’il offre une véritable stabilité, les choses évoluent, et cela concernera un jour ou l’autre ce secteur. Si vous êtes intéressé par créer une entreprise, pourquoi pas prendre un peu de temps avant de vous lancer pour lire et connaître les clés de succès et les erreurs à éviter relatés par des serial entrepreneurs. Une erreur peut coûter la vie à votre projet, alors prenez quelques minutes pour vous renseigner sur la stratégie à adopter dans cette étape cruciale qu’est la création d’une entreprise.

Le projet Clicbooks vous offrira un panel important d’eBooks dédié à ce thème, comment lancer une entreprise, comment éviter les erreurs de jeunesse, quel régime choisir, comment développer son entreprise, comment mettre en place une comptabilité intelligente, comment construire un compte de résultats prévisionnel, comment créer un réseau de franchises, mais aussi des manuels de vulgarisation qui vous expliqueront avec simplicité ce monde qui paraît tant fantasmagorique mais qui ne l’est pas.

Voici donc quelques pistes : si créer son entreprise est l’objectif, avoir une idée est la première étape ! Une étape très importante, car la qualité de l’idée est déterminante. Vous ne savez pas si votre idée est bonne, et bien voici quelques moyens de le savoir :

1) Faîtes la valider par votre entourage : faîtes vous souffrance et explicitez votre idée à votre entourage. Surtout restez ouverts, prenez en compte les commentaires, mais multipliez ces avis pour éviter d’abandonner trop vite, car beaucoup vous diront que ça ne marchera jamais, ou que cela existe déjà. Une idée n’a pas besoin d’être complètement inédite pour être bonne : monter un restaurant par exemple est loin d’être révolutionnaire, mais cela peut être l’idée de votre vie.

2) Cherchez sur Internet… oui cela parait évident, mais avant de crier « Euréka » vérifier si votre idée n’a pas déjà été mise en place et parfois de façon plus avancée et complète. Une idée existante trop semblable peut vous convaincre de laisser tomber. Ou bien vous convaincre que ce service ou produit manque.

3) Demandez à des pros : on se tourne toujours vers la famille en premier lieu, mais à moins d’appartenir à une famille d’entrepreneurs, il y a de forte chance que vos parents vous décourage de vous lancer. Pourquoi ? simplement car pour eux, se lancer dans l’aventure entrepreneuriale signifie plus d’angoisse. Ce qui rassure le plus une mère c’est de savoir son fils à l’abri du besoin pour longtemps, et la création d’un projet va souvent à l’inverse de cette idée. En revanche, croyez moi, rien ne rend plus fier un parent dont le fils a créé une entreprise qui fonctionne. Donc, adressez vous autant que faire se peut à des gens qui savent par l’expérience ou le métier si votre idée est viable ou pas. Ne soyez pas timide, il existe des professionnels dans ce domaine qui vous diront en 1h de temps si oui ou non vous réussirez dans votre quête de création d’entreprise. Autre solution achetez sur clicbooks l’ebook qui traite de ce sujet…

Vous n’avez pas encore d’idée pour la création de votre entreprise mais vous brûlez d’envie d’en créer une ? Voici 4 façon de trouver une idée :

1) Etre inventif : une invention totale, un produit ou service qui n’existe pas. Cela paraît génial de prime abord, mais au final, inventer n’est pas donné à tout le monde, si un produit ou service n’existe pas encore c’est peut être parce qu’il ne correspond à aucun marché, et s’il s’agit d’un produit, pensez aux coûts que représentent un brevet, le maquettage et la production de votre invention.

2) Importer une idée : beaucoup plus simple que le point précédent, regarder ce qu’il se passe outre manche ou bien outre atlantique et importer un concept qui a fait ses preuves. Bien sur prenez en compte les différences culturelles, n’oubliez pas que cela peut compter.

3) Imiter : il y a des marchés où il reste beaucoup de place pour de nouveaux acteurs, et même d’autres, qui malgré les apparences, conserve un gros potentiel. Un exemple ? Google est apparu sur le marché des moteurs de recherches alors que beaucoup de géant étaient déjà confortablement installés : Yahoo, altavista, lycos etc. Aujourd’hui il ne reste que yahoo… c’est dire.

4) La Franchise : on n’en parle moins mais la franchise est un bon moyen d’acquérir un savoir faire et une popularité immédiatement, c’est un moyen sûr de vous lancer dans un concept éprouvé, qui a de fortes chances de fonctionner. Bien sûr il offre quelques inconvénients, comme la perte d’autonomie, le coût important au départ, et la part à reverser à la marque sur votre chiffres d’affaires.

Votre idée est plus modeste ? La législation française a inventé quelque chose de génial le 1er janvier 2009 : le régime d‘auto-entrepreneur. Tout le monde en a entendu parler par les médias ou un ami, il s’agit d’un moyen formidable de limiter tout risque au moment de la création d’une entreprise. Le régime peut se résumer en 1 phrase : pas de chiffre d’affaires, pas de charges ni risques. Ceci n’était pas vrai auparavant, une entreprise qui démarrait avait toujours un minimum de charges qui lui incombait pour sa participation au système social : environ 3000€ + frais de création ou apport en capital.

Aujourd’hui vous disposez d’une chance formidable, l’opportunité d’essayer votre projet avec 0 risque. La procédure est simplissime, et elle vous permet en quelques minutes d’être registré en tant qu’auto entrepreneur. Ce qui vous donne le droit d’exercer une activité et de facturer à vos clients. Un moyen sûr de pouvoir tester « à balles réelles » votre idée. Bien sûr c’est un moyen intéressant pour démarrer, mais il a ses limites, et tout est fait pour que si votre idée fonctionne et votre structure nécessite plus d’ampleur, vous puissiez facilement transité vers un régime plus adapté.

Cet article est un petit extrait de ce qui vous attend sur Clicbooks, où toutes les situations et donc certainement la vôtre sera abordée par des experts dans leurs domaines et vous apporteront une lumière claire et précise pour atteindre votre objectif. Oubliez vos peurs, surmontez vos doutes, et réalisez ce qui doit être votre rêve : créer une entreprise qui marche.

Alors à vos marques, prêts, entreprenez !